Retour aux publications récentes

L’évaluation dans l’apprentissage par le jeu

Christopher DeLuca, Ph.D.

Queen’s University, Canada

Février 2018

Introduction

Au cours des deux dernières décennies, dans l’enseignement public, un climat de responsabilisation accrue a entraîné des changements dans les programmes et la pédagogie aux niveaux maternelle et début primaire. En effet, nous avons été témoins de la hausse des normes scolaires associée à une intensification de l’évaluation, formant toutes deux une mesure sommative qui constitue un soutien formatif continu pour l’apprentissage de l’élève.1,2 Simultanément, il y a eu des appels au niveau de la recherche et de la politique d’éducation en vue d’enseigner selon des normes scolaires et des attentes relatives à l’apprentissage développemental par le jeu.3-7 L’apprentissage par le jeu implique toute une palette d’activités qui permettent à l’enfant d’apprendre par des méthodes de plus en plus imaginatives et indépendantes. Décrites selon un continuum, les pédagogies fondées sur le jeu peuvent se composer d’un apprentissage ludique dirigé par l’enseignant (c’est-à-dire un apprentissage fondé sur des activités ludiques), des jeux élaborés en collaboration entre l’enfant et l’enseignant, jusqu’aux jeux libres complètement dirigés par l’enfant.8

Problème

Alors que les études ont démontré que le jeu peut favoriser les résultats en termes de développements autant personnel que social, ainsi que les résultats scolaires en maternelle, pour de nombreux enseignants, l’intégration de l’évaluation dans des conditions d’apprentissage par le jeu reste un défi, à la fois d’un point de vue conceptuel, mais aussi pratique.9-11 Les études ont démontré que les enseignants se battent pour négocier les priorités perçues comme antagonistes associées à leurs mandats portant sur leurs responsabilités, ce qui inclut l’utilisation croissante des évaluations visant à contrôler et à consigner l’apprentissage des élèves en fonction des attentes des programmes basés sur les normes scolaires, et leurs mandats pédagogiques basés sur le jeu.

Contexte de la recherche

La vaste majorité des études conduites au cours des dernières années sur l’évaluation et l’apprentissage ont analysé à grande échelle les évaluations régionales et aux niveaux supérieurs.2,12 Historiquement, l’évaluation des premiers niveaux d’enseignement ont porté sur l’élaboration de tests standardisés pour mesurer la préparation développementale, et a fourni seulement récemment une première base conceptuelle de compréhension des pratiques d’évaluation des élèves de deuxième année,13,14 comprenant l’évaluation des environnements pédagogiques fondés sur le jeu. Ces notions sont en faveur de la poursuite de l’utilisation des évaluations tout au long du processus d’apprentissage afin de non seulement contrôler et communiquer les accomplissements des élèves, mais aussi pour stimuler leur acquisition des principes scolaires classiques, ainsi que l’apprentissage des aptitudes développementales sociales et personnelles. Les programmes pédagogiques par le jeu occupant un espace plus prépondérant dans les classes comme mode principal d’enseignement visant à atteindre les objectifs académiques, la conduite d’études portant sur le rôle de l’évaluation dans l’éducation par le jeu est de plus en plus nécessaire au niveau maternelle.

Questions clés pour la recherche

Lorsqu’on examine les études axées sur l’évaluation des classes de maternelle, le premier objectif concerne la compréhension des outils et des stratégies utilisés par les enseignants pour évaluer l’apprentissage des élèves et la façon dont ils exploitent les données d’évaluation. Cependant, si nous limitons notre analyse aux évaluations conduites uniquement dans des situations d’apprentissage par le jeu en maternelle, l’objet de l’étude bascule vers des questions reliées à la façon dont les enseignants négocient les pédagogies par le jeu tout en répondant aux normes académiques d’enseignement direct classique, et dont l’évaluation se réalise dans cet espace négocié. Ainsi, les questions pour la recherche suivantes ont orienté les études axées sur l’évaluation en maternelle :

  1. Quels outils et stratégies les enseignants en maternelle utilisent-ils pour évaluer l’apprentissage développemental et scolaire?
  2. Comment les enseignants en maternelle intègrent-ils l’évaluation dans leur programme de classe et comment utilisent-ils les données d’évaluation?
  3. Comment l’évaluation s’opère-t-elle dans des contextes pédagogiques de maternelle axés sur le jeu et caractérisés par des objectifs de haute réussite scolaire, ainsi que des attentes sur le plan des développements personnel et social?

Récents résultats de recherche

De nouvelles études publiées sur les pratiques d’évaluation en classe peuvent servir à étayer les fonctions formatives et sommatives dans un contexte d’apprentissage chez les jeunes enfants.15-18 Les évaluations sommatives permettent à l’élève d’obtenir une note finale et d’évaluer son apprentissage à la fin d’une période scolaire. Les évaluations formatives, à l’opposé, ont lieu pendant la période d’enseignement et d’apprentissage, et ne conduisent pas à l’obtention d’une note. Le cadre général actuel de l’évaluation comporte trois objectifs principaux : (a) l’évaluation visant l’apprentissage, qui cible la conduite d’évaluations tout au long du processus d’apprentissage pour engager activement l’élève dans le contrôle de l’atteinte des objectifs d’apprentissage par ses propres commentaires et des retours de ses pairs et de l’enseignant,19 (b) l’évaluation en cours d’apprentissage, qui cible explicitement le développement métacognitif et d’autorégulation par des stratégies d’évaluation pratiques20 et (c) l’évaluation de l’apprentissage, qui signifie la mesure de l’apprentissage de l’élève par l’attribution de notes qui sont consignées. Ce cadre traite de manière importante la métacognition et l’autorégulation, qui sont toutes deux des objectifs d’apprentissage développemental qui favorisent l’indépendance en maternelle et au primaire.16,18,21 De plus, ce cadre aborde deux exigences de responsabilités : il continue de faire des évaluations sommatives (c’est-à-dire l’évaluation de l’apprentissage) une priorité, tout en tenant compte des théories socio-développementales de l’apprentissage qui soutiennent le rôle du continuum dans le contexte de la classe, des interactions sociales et de l’apprentissage développemental comme fondement de l’apprentissage de l’élève grâce à l’évaluation formative (c’est-à-dire l’évaluation visant l’apprentissage).22

De manière spécifique, concernant l’enseignement en maternelle, Gullo et Hughes9 ont identifié trois principes centraux pour l’évaluation. Ces principes servent de guide pratique pour les enseignants qui souhaitent équilibrer l’évaluation des compétences développementales avec l’évaluation des compétences scolaires. Ces principes incluent : (a) l’évaluation doit être un processus continu dans les classes de maternelle et intégré dans des périodes d’enseignement et d’apprentissage, (b) l’évaluation doit comporter plusieurs formats, y compris des observations de l’apprentissage, des conversations et des tests, pour évaluer adéquatement les différents types d’élèves (c) l’évaluation doit porter sur les acquisitions scolaires classiques et les cibles en termes de développement. 

Peu d’études ont examiné explicitement comment ces principes d’évaluation s’opèrent directement au sein de l’apprentissage par le jeu. Lors d’une étude conduite récemment chez 77 enseignants, Pyle et DeLuca23 ont interrogé et observé des enseignants de classes de maternelle pour étudier leur utilisation de l’évaluation pendant des périodes d’apprentissage par le jeu. Les résultats de cette étude suggèrent que les stratégies d’évaluation classiques, notamment l’observation directe et les méthodes de test par retrait où l’élève est retiré du jeu pour participer à des activités d’évaluation, sont les plus courantes, y compris pendant les périodes d’apprentissage par le jeu. Bien que les enseignants utilisent de plus en plus des enregistrements vidéos pour contrôler l’apprentissage des élèves pendant des périodes de jeu et affichent des produits composés de jeux sur des affiches ou des portfolios, ces pratiques ne sont pas si courantes. Plusieurs applications numériques sont employées pour documenter l’apprentissage des élèves en période de jeu; cependant, selon les enseignants, l’analyse et la synthèse de l’immense quantité de données obtenues à partir de ces applications peuvent prendre beaucoup de temps et nécessitent des aptitudes et des connaissances spécifiques d’évaluation de l’alphabétisation. Pour finir, dans l’étude de Pyle et DeLuca,23 les enseignants ont indiqué que l’évaluation était un enjeu fondamental de l’apprentissage par le jeu; nécessitant un développement et des ressources professionnels supérieurs pour soutenir cet aspect de leur pratique.

Lacunes de la recherche 

Bien que la recherche ait développé des cadres permettant l’évaluation dans des contextes d’apprentissage de jeunes enfants, selon des pratiques d’enseignements jumelées, l’emphase récente portée sur la pédagogie par le jeu demande des connaissances supplémentaires sur la théorie et la pratique de l’évaluation. Plus précisément, on sait peu comment l’évaluation s’opère pour soutenir et contrôler l’apprentissage chez les jeunes enfants dans des contextes de scolarisation fondée sur le jeu. Le rôle et la forme de l’évaluation devenant de plus en plus complexes lorsque le jeu est considéré comme une pratique multi-dimensionnelle oscillant entre de forts niveaux de soutien de la part de l’enseignant et de forts niveaux d’autonomie pour l’élève, de plus amples études sont nécessaires et doivent porter sur les différentes façons par lesquelles l’évaluation se produit, et pour plusieurs motifs, dans divers contextes d’apprentissage par le jeu. 

Conclusions

L’évaluation est un élément clé de l’enseignement et de l’apprentissage dans le cadre actuel des responsabilités du système scolaire public. À la maternelle et lors des premières années de primaire, les enseignants doivent de plus en plus évaluer non seulement l’acquisition par les élèves des principes scolaires standard, mais aussi, depuis longtemps, les cibles d’apprentissage des compétences développementales sociales et personnelles. Dans les situations où le jeu est un mandat pédagogique prépondérant, l’intégration de l’évaluation pour contrôler et soutenir l’apprentissage de l’élève est un défi. De nos jours, les enseignants ont tendance à s’appuyer sur des modes classiques d’évaluation (c’est-à-dire l’observation et le retrait du jeu) afin de déterminer le niveau d’apprentissage de l’élève. Jusqu’à présent, la recherche a fourni des cadres solides pour l’évaluation de l’apprentissage des jeunes enfants (par exemple, l’évaluation visant l’apprentissage, de l’apprentissage et en cours d’apprentissage); toutefois, des connaissances supplémentaires sont nécessaires pour associer ces cadres aux contextes pédagogiques fondés sur le jeu. En particulier, des études complémentaires qui examinent comment les différentes pratiques d’évaluation s’exécutent dans des conditions diverses d’enseignement et d’apprentissage doivent être réalisées.

Implications pour les parents, les services et les politiques

Les élèves doivent de plus en plus s’engager dans l’apprentissage scolaire par le jeu. Par conséquent, le besoin de mesurer et de soutenir cet apprentissage par l’entremise de stratégies d’évaluation variées dans la classe est croissant. Bien que la recherche axée sur l’évaluation conduite pendant les périodes d’apprentissage par le jeu n’en soit qu’à ses débuts, le nombre d’études consacrées aux moyens d’utiliser l’évaluation pour stimuler le développement des élèves de maternelle et aux premières années de primaire est considérable. Pour avancer, les parents et les responsables politiques doivent savoir que les études disponibles dans le domaine de l’évaluation et du jeu en classe sont en nombre limité, sans oublier qu’heureusement les chercheurs traitent actuellement cette lacune. Le plus important peut-être, pour les parents et les responsables politiques, est de comprendre que l’apprentissage des compétences non seulement scolaires, mais aussi sur le plan du développement social et personnel, peut s’effectuer selon toute une gamme de stratégies pédagogiques dans la classe, notamment le jeu, et que différents types de jeux vont stimuler différents aspects du développement de l’enfant. L’essentiel maintenant est d’intégrer efficacement et en douceur l’évaluation dans l’apprentissage par le jeu selon des méthodes qui augmentent et soutiennent cet apprentissage au lieu de lui nuire.

Références

  1. Feldman EN. Benchmarks curricular planning and assessment framework: Utilizing standards without introducing standardization. Early Childhood Education Journal. 2010;38:233-242.
  2. Roach AT, Wixson C, Talapatra D. Aligning an early childhood assessment to state kindergarten content standards: Application of a nationally recognized alignment framework. Educational Measurement: Issues and Practice. 2010;29(1):25-37.
  3. Johnson JE, Christie JF, Wardle F. Play, development and early education. New York, NY: Pearson; 2005.
  4. Martlew J, Stephen C, Ellis J. Play in the primary school classroom? The experience of teachers supporting children’s learning through a new pedagogy. Early Years. 2011;31(1):71-83. 
  5. OECD. Starting strong: Early childhood education and care – education and skills. Paris: OECD Publishing; 2001. 
  6. Pyle A, Bigelow A. Play in kindergarten: An interview and observational study in three Canadian classrooms. Early Childhood Education Journal. 2015;43(5):385-393. 
  7. Pyle A, Luce-Kapler R. Looking beyond the academic and developmental logics in kindergarten education: The role of Schwab's commonplaces in classroom-based research. Early Child Development and Care. 2014;184(12):1960-1977.
  8. Pyle A, Danniels E. A continuum of play-based learning: The role of the teacher in play-based pedagogy and the fear of hijacking play. Early Education and Development. 2017;28:274-289.
  9. Gullo DF, Hughes K. Reclaiming kindergarten: Part I. Questions about theory and practice. Early Childhood Education Journal. 2011;38:323-328. 
  10. Brown C. (2011). Searching for the norm in a system of absolutes: A case study of standards based accountability reform in pre-kindergarten. Early Education and Development. 2011;22:151-177. 
  11. Pyle A, DeLuca C. Assessment in the kindergarten classroom: An empirical study of teachers’ assessment approaches. Early Childhood Education Journal. 2013;41(5):373-380.
  12. Brookhart S. Classroom assessment: Tensions and intersections in theory and practice. Teachers College Record. 2004;106:429-458. 
  13. Dunphy E. (2010). Assessing early learning through formative assessment: Key issues and considerations. Irish Educational Studies. 2010;29(1):41-56.
  14. Gullo DF. Assessment in kindergarten. In: Gullo DF, ed. K Today: Teaching and Learning in the Kindergarten year. Washington, DC: NAEYC; 2006:138-150.
  15. Buldu M. Making learning visible in kindergarten classrooms: Pedagogical documentation as a formative assessment technique. Teaching and Teacher Education. 2010;26(7):1439-1449. 
  16. Clark I. Formative assessment: Assessment is for self-regulated learning. Educational Psychology Review. 2012;24:205-249.
  17. Davies A, LeMehieu P. Assessment for learning: Reconsidering portfolios and research evidence. Innovation and Change in Professional Education. 2003;1:141-169.
  18. Wiliam D. What is assessment for learning? Studies in Educational Evaluation. 2011;37(1):3-14.
  19. Assessment Reform Group. Assessment for learning: 10 principles. University of Cambridge, UK: Assessment Reform group; 2003.
  20. Earl L. Assessment as learning: Using classroom assessment to maximize student learning. Thousand Oaks, CA: Corwin Press; 2003.
  21. Corter C, Janmohamed Z, Pelletier J, eds. Toronto First Duty Phase 3 Report. Toronto, ON: Atkinson Centre for Society and Child Development, OISE/University of Toronto; 2012.
  22. Black P, Wiliam D. Developing a theory of formative assessment. In: Gardner J, ed. Assessment and learning. London, UK: Sage; 2006:81-100.
  23. Pyle A, DeLuca C. Assessment in play-based kindergarten classrooms: An empirical study of teacher perspectives and practices. Journal of Educational Research. 2017;110:457-466.

Pour citer cet article :

Deluca C. L’évaluation dans l’apprentissage par le jeu. Dans: Tremblay RE, Boivin M, Peters RDeV, eds. Pyle A, éd. thème. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants [en ligne]. https://www.enfant-encyclopedie.com/apprentissage-par-le-jeu/selon-experts/levaluation-dans-lapprentissage-par-le-jeu. Publié : Février 2018. Consulté le 20 avril 2021.