Retour aux publications récentes

Sources, effets et changements possibles en matière d’habiletés parentales: commentaires sur Belsky, Grusec, et Sanders et Morawska

Jacqueline J. Goodnow, Ph.D.

Macquarie University, Sydney, Australie

Décembre 2014, 3e éd.

Introduction

La recherche sur les habiletés parentales a fait une percée dans la compréhension du développement de l’enfant et constitue un fondement pour l’action clinique, éducative et sociale. Belsky, Grusec ainsi que Sanders et Morawska supposent que la qualité des conduites parentales est importante et qu’elles peuvent être modifiées. Ces auteurs partagent tous des approches non traditionnelles et productives, ce qui a entraîné de nouvelles orientations de recherche et de nouvelles possibilités d’action pour effectuer des changements. Ces chercheurs se distinguent par la nature de leurs innovations.

Grusec, par exemple, mise sur l’intérêt depuis longtemps manifesté envers les « styles » des parents en général (comme leur chaleur humaine, leur coercition, leur cohérence, leur sens de l’efficacité) et les « schémas » (par exemple, leur opinion sur les méthodes de contrôle appropriées). Grusec reconnaît aussi que les parents peuvent avoir plus d’une opinion sur les enfants ou les conduites parentales (par exemple, l’éducation des enfants est pour certains facile ou pour d’autres impossible). Ce qui compte, ce sont donc les pensées, les émotions et les actions particulières qui se manifestent dans des situations spécifiques, surtout dans celles qui sont problématiques.

Belsky fait ressortir la reconnaissance de longue date de deux influences sur les conduites parentales: les caractéristiques de l'enfant et celles du parent. Il ravive l’intérêt pour l’histoire personnelle du parent (percevant les conduites parentales comme des habiletés « héréditaires »). Il insiste aussi sur le « contexte social plus étendu » (ceci comprend la relation entre les parents) et sur l’accumulation de stress et de soutien inhérente aux influences multiples.

Sanders et Morawska misent sur une tradition d’actions dans un cadre clinique. Ils préconisent de ne pas se limiter à aider uniquement les parents qui vivent déjà des problèmes. Ils soutiennent plutôt que tous les parents peuvent bénéficier de conseils ou d’information sur la nature du développement et sur des stratégies utiles. Les parents peuvent ensuite adapter leurs attentes afin qu’elles soient plus appropriées à l’âge de l'enfant, éviter des stratégies coercitives et mettre à profit les éléments positifs existants. 

Recherche et conclusions

Il serait déraisonnable de s’attendre à ce que trois courts articles analysent entièrement le sujet, ses orientations et ses répercussions. Cependant, les quatre tendances suivantes auraient pu être mieux développées.

La première concerne les façons de préciser les habiletés parentales à domicile et à l’extérieur. À domicile, les habiletés des parents à interpréter les événements et à établir certains modèles ou habitudes de vie se sont révélées importantes, que ce soit au quotidien (par exemple, comprendre les règles sur le temps passé devant la télévision, mettre en place des règles de sécurité) ou en cas de traumatisme ou de changement radical.1-4 À l’extérieur, les habiletés parentales consistent à être ouvert aux services que le quartier a à offrir et à savoir négocier avec les centres de la petite enfance ou les écoles pour atteindre ses buts.5,6 Il s’agit aussi d’exercer une surveillance efficace puisque les parents n’ont pas toujours leurs enfants sous les yeux. Ils doivent savoir ce que ces derniers font, soit en les surveillant directement (dès leur jeune âge) ou en les encourageant à « divulguer » leurs faits et gestes.7,8 Les parents doivent développer des habiletés parentales efficaces9,10 pour mieux préparer leurs enfants à faire face aux événements de la vie pouvant survenir à la maison ou à l’extérieur (surtout aux expériences négatives).

La deuxième tendance concerne les façons de préciser les résultats des enfants et des parents. On s’entend généralement sur la nécessité d’établir des rapports plus précis concernant les liens entre les styles de comportements parentaux et les résultats, y compris les processus utilisés, surtout à long terme. Nous devons aussi reconnaître davantage les résultats liés à l’aspect relationnel que l’on peut notamment observer dans le sentiment de réciprocité de l'enfant, d’appartenance à un groupe (par exemple, « Nous sommes une famille ») ou d’identité collective. 11-14

La troisième tendance a trait aux façons de mieux tenir compte des enfants. Désormais, nous connaissons mieux les opinions des parents sur les conduites parentales et les enfants que celles des enfants sur ce que signifie être un bon parent ou ce qui constitue une action parentale appropriée.15 Cette lacune est d’autant plus surprenante puisque les interprétations des enfants déterminent en grande partie s’ils adoptent et s’approprient des valeurs parentales ou non.16,17

La quatrième et dernière tendance concerne les variations culturelles dans les façons de penser, de ressentir et d’agir des parents, tel que souligné brièvement par Grusec et désormais amplement documenté.18-20 Ces variations sont significatives uniquement parce qu’elles constituent un moyen de documenter les différentes caractéristiques individuelles. Elles nous rappellent aussi nettement la nécessité, lorsqu’un groupe social ou culturel décide que les habiletés d’un autre ont besoin d’être améliorées, d’examiner les valeurs et les hypothèses des deux groupes et les opinions qu’ils ont l’un de l’autre.21

Implications pour les politiques

La recherche peut contribuer à l’action de deux façons majeures.22 L’une consiste à fournir des modèles généraux qui orientent les décisions. Par exemple, ces modèles peuvent démontrer les raisons qui expliquent les agissements des parents, ou la façon dont les enfants changent (par exemple des modèles d’enfants qui adoptent ou délaissent des comportements agressifs).23 L’autre façon consiste à fournir des données sur des questions politiques spécifiques : pourquoi, quand, qui et comment.

Les questions concernant le « qui » offrent un point de départ pour comparer les approches des auteurs. L’une d’elles (souvent décrite comme « ciblée ») est centrée sur des groupes spécifiques de parents. Par exemple, Grusec met l’accent sur les parents qui vivent déjà des problèmes. Dans ce cas, l’enjeu principal consiste à déterminer la nature du problème et évaluer comment il est possible de le résoudre le plus efficacement possible. Grusec souligne l’importance de considérer certaines situations problématiques particulières (en langage clair, cela signifie mettre le doigt sur « les pires moments de la journée », moments où les parents risquent davantage de perdre leur sang-froid.) L’action peut ensuite être réorientée vers des façons de réagir aux émotions, pensées ou stratégies particulières qui sont « activées » à ce moment-là et qui constituent des obstacles à réagir de façon efficace.

Les approches de Sanders et Morawska sont presque « universelles ». Les habiletés parentales sont en grande partie comparables à celles de la conduite automobile. Cela est rarement naturel et un minimum d’instruction est toujours bénéfique. Les parents les plus concernés sont les nouveaux parents (ceux qui ont un premier bébé et qui rencontrent pour la première fois ce type de problèmes). Cependant, comme le suggèrent Sander et Morawska, tous les groupes de parents pourraient recevoir une combinaison de stratégies et d’informations utiles concernant tous les aspects du comportement avant ou après l’apparition de difficultés. Cette aide ne doit pas se limiter à établir un contact en personne.

Aucun de ces articles n’examine de près les changements qui se produisent dans l’environnement physique ou social. Cependant, il est pourtant possible de trouver des manières de changer les façons de faire acceptées dans les centres de la petite enfance ou dans les écoles, ou d’améliorer les contextes sociaux (par exemple, promouvoir la conciliation travail famille) ou les ressources financières des parents afin d’influencer leurs actions ainsi que le développement de leurs enfants.24 L’importance des influences multiples sur les conduites parentales, souligné par Belsky, se rapproche le plus de cette approche. D’après lui, il n’y a pas qu’une façon d’aller de l’avant. Au contraire, diverses mesures peuvent altérer l’accumulation de stress et de soutien qui détermine la nature des comportements parentaux.

Ces articles ont plusieurs conséquences pratiques. Ceci étant dit, les trois articles soulignent cependant un objectif ultime commun : susciter un changement de comportement chez l'enfant et dans les interactions parent-enfant. Ces changements demeurent aussi les principaux indicateurs d’efficacité des actions posées. Ces trois articles procurent un aperçu clair des préoccupations majeures et rappellent fortement la nécessité de continuer à effectuer des recherches et des analyses sur les résultats et les concepts sous-jacents afin d’améliorer les pratiques parentales.

Références

  1. Gralinski JH, Kopp CB. Everyday rules for behaviour: Mothers’ requests to young children. Developmental Psychology 1993;29(3):573-584.
  2. Pecora N, Murray JP, Wartella EA, eds. Children and television: 50 years of research. Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum; 2006.
  3. La Greca AM, Silverman WK, Vernberg EM, Roberts MC, eds. Helping children cope with disasters and terrorism. Washington, DC: American Psychological Association; 2002. 
  4. Lowe ED, Weisner TS, Geis S, Huston AC. Child-care instability and the effort to sustain a working daily routine: Evidence from the New Hope Ethnographic Study of Low-Income Families. In: Cooper CR, Coll CTG, Bartko WT, Davis H, Chatman C, eds. Developmental pathways through middle childhood: Rethinking contexts and diversity as resources. Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum; 2005:121-144.
  5. Furstenberg FF Jr, Cook TD, Eccles, J, Elder GH Jr, Sameroff A. Managing to make it: Urban families and adolescent success. Chicago, Ill: University of Chicago Press; 1999.
  6. Weiss HB, Dearing E, Mayer E, Kreider H, McCartney K. Family educational involvement: Who can afford it and what does it afford? In: Cooper CR, Coll CTG, Bartko WT, Davis H, Chatman C, eds. Developmental pathways through middle childhood: Rethinking contexts and diversity as resources. Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum Associates; 2005:17-39.
  7. Stattin H, Kerr M. Parental monitoring: A reinterpretation. Child Development 2000;71(4):1072-1085.
  8. Barber BK, Stolz HE, Olsen JA. Parental support, psychological control, and behavioral control: Assessing relevance across time, culture, and method. Monographs of the Society for Research in Child Development 2005;70(4):1-137.
  9. Hughes D, Chen L. The nature of parents’ race-related communications to children: A developmental perspective. In: Balter L, Tamis-LeMonda CS, eds. Child psychology: A handbook of contemporary issues. New York, NY: Psychology Press; 1999:467-490.
  10. Goodnow JJ. Parenting and the transmission and internalization of values: From social-cultural perspectives to within-family analyses. In: Grusec JE, Kuczynski L, eds. Parenting and children’s internalization of values: A handbook of contemporary theory. Hoboken, NJ: John Wiley and Sons; 1997:333-361.
  11. Parpal M, Maccoby EE. Maternal responsiveness and subsequent child compliance. Child Development 1985;56(5):1326-1334. 
  12. Collins WA, Laursen B. Parent-adolescent relationships and influences. In: Lerner RM, Steinberg L, eds. Handbook of adolescent psychology. 2nd ed. Hoboken, NJ: John Wiley and Sons; 2004:331-362.
  13. Fuligni AJ, Alvarez J, Bachman, M, Ruble DN. Family obligation and the academic motivation of young children from immigrant families. In: Cooper CR, Coll CTG, Bartko WT, Davis H, Chatman C, eds. Developmental pathways through middle childhood: Rethinking contexts and diversity as resources. Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum Associates; 2005:261-282.
  14. Hudley EVP, Haight W, Miller PJ. “Raise up a child”: Human development in an African-American family. Chicago, Ill: Lyceum Books; 2003.
  15. Smetana JG, Asquith P. Adolescents’ and parents’ conceptions of parental authority and personal autonomy. Child Development 1994;65(4):1147-1162.
  16. Grusec JE, Goodnow JJ. Impact of parental discipline methods on the child’s internalization of vaues: A reconceptualization of current points of view. Developmental Psychology 1994;30(1): 4-19. 
  17. Seginer R, Vermulst A. Family environment, educational aspirations, and academic achievement in two cultural settings. Journal of Cross-Cultural Psychology 2002;33(6):540-558.
  18. Chao RK. Beyond parental control and authoritarian parenting style: Understanding Chinese parenting through the cultural notion of training. Child Development 1994;65(4):1111-1119.
  19. Harkness S, Super CM, eds. Parents’ cultural belief systems: their origins, expressions, and consequences. New York, NY: Guilford Press; 1996.
  20. Miller PJ, Wiley AR, Fung H, Liang, C-H. Personal storytelling as a medium of socialization in Chinese and American families. Child Development 1997;68(3):557-568.
  21. Goodnow JJ. Interconnections: families and communities, concepts and interactions. In: Clarke-Stewart A, Dunn C. Families matter. Cambridge, Mass: Cambridge University Press. In press.
  22. Goodnow JJ. Parents’ knowledge and expectations: Using what we know. In:  Bornstein MH, ed. Being and becoming a parent. Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum Associates; 2002:439-460. Handbook of parenting. 2nd ed; vol 3.
  23. Tremblay RE. The development of aggressive behaviour during childhood: What have we learned in the last century? International Journal of Behavioral Development 2000;24(2):129-141.
  24. Huston AC, Duncan GJ, Granger R, Bos J, McLoyd V, Mistry R, Crosby D, Gibson C, Magnuson K, Romich J, Ventura A. Work-based antipoverty programs for parents can enhance the school performance and social behavior of children. Child Development 2001;72(1):318-336.

Pour citer cet article :

Goodnow J. Sources, effets et changements possibles en matière d’habiletés parentales: commentaires sur Belsky, Grusec, et Sanders et Morawska. Dans: Tremblay RE, Boivin M, Peters RDeV, eds. Tremblay RE, éd. thème. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants [en ligne]. http://www.enfant-encyclopedie.com/habiletes-parentales/selon-experts/sources-effets-et-changements-possibles-en-matiere-dhabiletes. Actualisé : Décembre 2014. Consulté le 19 avril 2019.