Relations entre pairs


Est-ce important ?

Synthèse des textes d'experts - Publié en ligne le 28 mars 2008

Éditeur au développement du thème : Michel Boivin, Ph.D., Université Laval, Canada

Les relations entre pairs durant la petite enfance sont essentielles à l’adaptation psychosociale pendant et au-delà de cette période. Établies lors d’activités de groupe ou par l’entremise d’associations dyadiques (c’est-à-dire entre deux individus), elles jouent un rôle important dans le développement des enfants, car elles les aident à maîtriser de nouvelles habiletés sociales et à se familiariser avec les normes et les processus sociaux impliqués dans les relations interpersonnelles. Ce sujet est particulièrement pertinent de nos jours, étant donné le nombre croissant d'enfants exposés à leurs pairs avant même l’âge scolaire par le biais des services préscolaires, et parce que la plupart des enfants interagissent avec leurs frères et sœurs à peu près du même âge en contexte familial.

À quatre ans au plus tard, la plupart des enfants sont capables d’avoir de meilleurs amis et de savoir quels pairs ils aiment ou n’aiment pas. Cependant, entre 5 et 10 % des enfants vivent des difficultés chroniques relatives aux relations entre pairs, telles que le rejet et le harcèlement. Les difficultés relationnelles précoces avec les pairs peuvent avoir des répercussions négatives sur le développement social et affectif ultérieur de l’enfant. Néanmoins, les interventions visant de telles difficultés semblent être particulièrement efficaces lorsqu’elles sont effectuées tôt dans la vie.

 

Voir aussi...

Pour votre information 

Certains documents sont offerts en format
PDF. Pour télécharger gratuitement le
logiciel Acrobat Reader, cliquez ici.