Attachement


Que savons-nous ?

Synthèse des textes d'experts - Mai 2012

Éditeur au développement du thème : Marinus van IJzendoorn, Ph.D., Leiden University, Pays-Bas
Thème financé par : Alberta Centre for Child, Family and Community Research

L’attachement se développe en quatre phases :

  1. Le nourrisson répond de façon indiscriminée à tous ceux qui entrent en contact avec lui et lui offrent de l’affection;
  2. Les comportements de l’enfant (regards, pleurs, sons) sont destinés à des personnes spécifiques;
  3. L’enfant pose des gestes actifs qui démontrent son attachement envers ses principaux dispensateurs de soins et il devient anxieux lorsqu’il est séparé d’eux;
  4. Les comportements de l’enfant et ceux du parent s’influencent mutuellement.

La relation d’attachement entre le parent et l’enfant est typiquement évaluée par une procédure nommée situation étrangère, qui permet d’examiner les réactions de l’enfant lorsqu’il retrouve son parent après une brève séparation. On peut caractériser divers types de relations d’attachement à partir de ces interactions. Les enfants qui recherchent activement la proximité de leur parent lors de la réunion et communiquent leur détresse ont un attachement sécurisé. En revanche, les enfants qui évitent leur parent ou restent inconsolables lors de la réunion ont généralement un attachement insécurisé. De plus, certains enfants présentent un style d’attachement désorganisé caractérisé par des comportements contradictoires envers le parent (par ex., un fort évitement suivi d’une recherche intense de contact, d’une grande détresse ou de colère).

On a montré que ces trois types d’attachement sont susceptibles de changer au fil du développement et qu’ils sont influencés par des facteurs liés au parentage. Par exemple, le soutien parental, l’acceptation de l’enfant et les comportements sensibles lors des jeux partagés favorisent un attachement sécurisé. En revanche, la violence domestique, la négligence et des soins insensibles ou qui alimentent la peur chez l’enfant sont d’importants prédicteurs d’un attachement insécurisé et/ou désorganisé. En ce qui concerne l’impact de la fréquentation d’une garderie sur la sécurité de l’attachement entre le parent et l’enfant, des résultats récents appuient un effet indirect. Plus spécifiquement, l’impact de la fréquentation d’une garderie sur la sécurité de l’attachement dépend du contexte social (familial, culturel, sociétal). En effet, on a montré que cet impact varie d’un pays à l’autre (par ex., Australie, Israël, États-Unis) et en fonction de la qualité, du type, de l’horaire et de la quantité de soins offerts à la garderie. Bien que des services de garde de haute qualité puissent atténuer l’effet négatif de l’insensibilité parentale dans certains cas, la sécurité de l’attachement entre le parent et l’enfant est principalement tributaire de la sensibilité des soins maternels.

 

Voir aussi...

Pour votre information 

Certains documents sont offerts en format
PDF. Pour télécharger gratuitement le
logiciel Acrobat Reader, cliquez ici.