Retour aux publications récentes

Les interventions portant sur l’attachement et leur impact sur la qualité de l’attachement chez les nourrissons et les jeunes enfants

Mary Dozier,1 Ph.D., Kristin Bernard,2 Ph.D

1University of Delaware, États-Unis, 2Stony Brook University, États-Unis

Juin 2020, 2e éd. rév.

Introduction

Pour les nourrissons et les jeunes enfants, le développement des liens d’attachement envers les personnes qui prennent soin d’eux constitue une tâche clé de nature biologique. La qualité de l’attachement que les enfants développent semble largement dépendre de la disponibilité des personnes qui en prennent soin.1 Quand elles sont réceptives, les enfants ont tendance à développer un attachement sécurisant et à s’adresser directement à ces personnes quand ils se sentent bouleversés. Quand elles rejettent les demandes des enfants pour se faire rassurer, ces derniers ont tendance à développer un attachement de type évitant et à se détourner de ces personnes quand ils se sentent bouleversés. Quand ces personnes ne sont pas disponibles de façon cohérente, les enfants ont tendance à développer un attachement de type ambivalent et à manifester un mélange de résistance et de recherche de proximité. Bien qu’il semble crucial que les enfants développent un attachement sécurisant2-4 dans notre société, chaque type d’attachement peut être considéré comme bien adapté à la disponibilité des personnes qui prennent soin d’eux. Cependant, quand les enfants craignent ces personnes, ils ont des difficultés à développer un attachement organisé et développent souvent un attachement désorganisé, ils manquent alors de stratégie cohérente pour affronter leur détresse. La qualité de l’attachement a été reliée à des problèmes de comportement plus tard. L’attachement désorganisé est particulièrement prédictif des symptômes dissociatifs (par exemple, avoir un regard vide et hagard),5 et à des problèmes d’internalisation et d’externalisation.6-8 Un certain nombre de programmes de prévention et d’intervention ont été mis en place dans le but d’améliorer la qualité de l’attachement des nourrissons.

Sujet

Certaines interventions portant sur l’attachement ciblent la sensibilité parentale (par exemple, le suivi des initiatives de l’enfant, la nurturance face à sa détresse ou le fait d’éviter des comportements effrayants) comme principal mécanisme de changement. Le comportement parental reflète les interventions ciblées sur les risques proximaux. En d’autres mots, le comportement parental dicte les attentes de l’enfant en matière de disponibilité parentale et par conséquent, l’attachement. Ainsi, les changements intervenant dans le comportement parental devraient mener à des changements dans l’attachement de l’enfant. D’autres interventions visent des facteurs plus distaux, comme les représentations parentales qui illustrent la manière dont les adultes traitent les pensées, les sentiments et les souvenirs corrélés à l’attachement. Selon certains, il serait nécessaire de changer les représentations parentales ou de traiter d’autres facteurs distaux (par exemple, la dépression parentale, les antécédents de traumatisme et les facteurs de stress environnementaux) pour voir apparaître des changements comportementaux durables.

Problèmes 

Les programmes dont le but est d’améliorer l’attachement peuvent être différents en ce qui a trait à l’objectif, à la stratégie d’intervention et à la population ciblée. Bien que l’objectif général puisse être l’amélioration de la qualité de l’attachement, les autres buts, tels que l’amélioration de la qualité de vie ainsi que de l’autonomie personnelle et la réduction de la symptomatologie, peuvent être différents, selon l’intervention et la population desservie et le niveau de fidélité envers le modèle de traitement. Les experts ne sont pas d’accord sur la nature des besoins. Par exemple, certains9 suggèrent que des interventions intensives qui débutent pendant la période prénatale sont essentielles, alors que d’autres10 pensent que des interventions ciblées et à court terme sont nécessaires. L’évaluation du processus de traitement et de la fidélité est très importante pour savoir ce qui est couvert par l’intervention. Par exemple, Korfmacher et al.11 ont découvert que leur intervention, qui tentait de modifier l’état d’esprit parental, amenait rarement les parents vers un travail orienté vers le discernement.

Contexte de la recherche

En 2003, une méta analyse rapportée par Bakermans-Kranenburg, van IJzendoorn et Juffer10 a inclus 29 études sur la sécurité de l’attachement comme indicateur de résultats. Vingt-trois d’entre elles étaient des essais cliniques aléatoires et comptaient 1 255 participants. La nature des interventions et les populations desservies différaient grandement d’une étude à l’autre. Cependant, les résultats méta analytiques permettaient d’évaluer l’importance de facteurs comme l’intensité de l’intervention et la population. 

Au cours des deux dernières décennies, un plus grand nombre d’études ont été consacrées à l’évaluation de l’attachement en tant que critère d’évaluation. En 2018, Facompre, Bernard et Waters11 ont effectué une méta-analyse des taux d’attachement désorganisé rapportés dans 16 études expérimentales. De manière générale, les interventions étaient associées à une baisse de l’incidence de l’attachement désorganisé. Les impacts étaient supérieurs dans les dernières études par rapport aux études plus anciennes, au niveau des échantillons d’enfants maltraités par opposition aux échantillons d’enfants n’ayant pas subi de maltraitance, et chez les enfants d’âge plus avancé par rapport aux plus jeunes. 

Questions clés pour la recherche

Les questions clés pour la recherche sont les suivantes :

  • Les programmes d’intervention ou de prévention améliorent-ils la qualité de l’attachement des enfants envers les personnes qui prennent soin d’eux?
  • Quelles sont les caractéristiques des interventions réussies?
  • Pour qui les interventions réussissent-elles le mieux?
  • Par quel processus fonctionnement les programmes d’intervention? 
  • Les interventions peuvent-elles être diffusées largement avec fidélité?

Récents résultats de recherche

Au cours de la dernière décennie, le nombre de données probantes a augmenté pour de nombreuses interventions portant sur l’attachement.13 Un nombre important d’interventions ont été étudiées dans le cadre d’essais cliniques randomisés qui ont permis de constater que les interventions augmentaient le taux d’attachement sécurisant et diminuaient le taux d’attachement désorganisé par rapport à des interventions témoins. Parmi ces interventions, figurent celles qui ciblent directement la sensibilité parentale, comme l’illustrent les programmes Attachment and Biobehavioral Catch-up (ABC14), Video-Feedback Intervention to Promote Positive Parenting (VIPP15) et plusieurs autres, ainsi que les interventions axées sur les représentations parentales, comme les programmes Child-Parent Psychotherapy (CPP16) et Minding the Baby (MTB17).

Il est important de se demander ce qui fonctionne et pour qui. Dans la plupart des cas, nous ne disposons d’aucune donnée empirique pour pouvoir suggérer de déployer différentes interventions portant sur l’attachement pour des problèmes distincts. À ce stade, rien ne permet de confirmer l’idée que les parents à moindres risques feront mieux avec des services moins intensifs et que les parents à plus hauts risques feront mieux avec des services plus intensifs. 

En général, les interventions efficaces lors des essais en laboratoire présentent moins d’efficacité dans la communauté.18 L’un des facteurs responsables de cette baisse de l’efficacité est que l’observance n’est ni garantie ni mesurée.19 Toutes les chances d’un déploiement efficace des interventions portant sur l’attachement s’obtiennent avec des évaluations de l’observance clairement précisées.

Conclusions

  1. Les interventions sont efficaces en ce qui a trait à l’amélioration de la qualité de l’attachement des enfants.
  2. Celles qui visent des aspects particuliers, comme la sensibilité parentale, semblent plus efficaces que celles qui ont des objectifs plus globaux.
  3. Les interventions brèves sont au moins aussi efficaces que celles de plus longue durée.
  4. Celles qui commencent quand l’enfant est plus âgé semblent plus efficaces que les interventions débutant plus tôt.

Implications

Les résultats des études de recherche soutiennent l’efficacité des interventions visant à améliorer la qualité de l’attachement. L’efficacité des interventions brèves et axées sur la sensibilité parentale a été démontrée, à l’instar des autres interventions qui demandent du temps et ciblent les représentations des parents. 

Références

  1. Ainsworth MDS, Blehar, MC, Waters, E, Wall, S. Patterns of attachment: A psychological study of the Strange Situation. Hillsdale, NJ: Erlbaum; 1978.
  2. Groh AM, Fearon RP, Bakermans-Kranenburg MJ, van IJzendoorn, MH, Steele RD, Roisman G. The significance of attachment security for children’s social competence with peers: A meta-analytic study. Attachment and Human Development 2014;16:103-136.
  3. Sroufe LA. Infant-caregiver attachment and patterns of adaptation in preschool: The roots of maladaption and competence. Minnesota Symposia on Child Psychology 1983;16:41-83.
  4. Kobak R, Cassidy J, Lyons-Ruth K, Ziv Y. Attachment, stress, and psychopathology: A developmental pathways model. In: Cicchetti D, Cohen DJ, eds. Developmental psychopathology. 2nd ed. New York, NY: Wiley-Interscience; 2006:333-369. Theory and method; vol 1.
  5. Carlson EA. A prospective longitudinal study of attachment disorganization/ disorientation. Child Development 1998;69(4):1107-1128. 
  6. Lyons-Ruth K. Contributions of the mother-infant relationship to dissociative, borderline, and conduct symptoms in young adulthood. Infant Mental Health Journal 2008;29(special issue):203-218.
  7. Fearon RP, Bakermans-Kranenburg MJ, van IJzendoorn MH, Lapsley AM, Roisman GI. The significance of insecure attachment and disorganization in the development of children’s externalizing behavior: A meta-analytic study. Child Development 2010;81:435-456.
  8. Groh AM, Roisman GI, van IJzendoorn MH, Bakermans-Kranenburg MJ, Fearon RP. The significance of insecure and disorganized attachment for children’s internalizing symptoms: A meta-analytic study. Child Development 2012;83:591-610.
  9. Egeland B, Weinfield NS, Bosquet M, Cheng BK. Remembering, repeating, and working through: Lessons from attachment-based interventions. In: Osofsky JD, Fitzgerald HE, eds. Infant mental heath groups at high risk. New York, NY: Wiley; 2000:35-89. Handbook of infant mental health; vol. 4.
  10. Bakermans-Kranenburg MJ, van IJzendoorn MH, Juffer F. Less is more: Meta-analyses of sensitivity and attachment interventions in early childhood. Psychological Bulletin 2003;129(2):195-215.
  11. Korfmacher J, Adam E, Ogawa J, Egeland B. Adult attachment: Implications for the therapeutic process in a home visitation intervention. Applied Developmental Science 1997;1(1):43-52.
  12. Facompre C, Bernard K, Waters T. Effectiveness of interventions in preventing disorganized attachment: A meta-analysis. Development and Psychopathology 2018;30:1-11.
  13. Steele H, Steele M. Handbook of attachment-based interventions. New York, NY: Guildford Press; 2018.
  14. Dozer M, Bernard K. Coaching infants of vulnerable parents: The attachment and biobehavioral catch-up approach. New York, NY: Guilford; 2019.
  15. Juffer F, Bakermans-Kranenburg, MJ, van IJzendoorn MH. Video-feedback intervention to promote positive parenting and sensitive discipline: Development and meta-analytic evidence for its effectiveness. In: Steele H, Steele M, eds. Handbook of attachment-based interventions. New York: Guilford Press;2018:1-26.
  16. Lieberman AF, Ghosh Ippen C, Van Horn P. Child–parent psychotherapy: 6-Month follow-up of a randomized controlled trial. Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry 2006;45:913-918. 
  17. Slade A. Holland ML, Ordway MR, Carlson EA, Jeon S, Close N, Sadler LS. Minding the Baby®: Enhancing parental reflective functioning and infant attachment in an attachment-based, interdisciplinary home visiting program. Development and Psychopathology 2019;32:123-137.
  18. Durlak JA, DuPre EP. Implementation matters: A review of research on the influence of implementation on program outcomes and the factors affecting implementation. American Journal of Community Psychology 2008;41:327-350.
  19. Hulleman, CS, Cordray DS. Moving from the lab to the field: The role of fidelity and achieved relative intervention strength. Journal of Research on Educational Effectiveness 2009;2:88-110.

Pour citer cet article :

Dozier M, Bernard K. Les interventions portant sur l’attachement et leur impact sur la qualité de l’attachement chez les nourrissons et les jeunes enfants. Dans: Tremblay RE, Boivin M, Peters RDeV, eds. van IJzendoorn MH, éd. thème. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants [en ligne]. http://www.enfant-encyclopedie.com/attachement/selon-experts/les-interventions-portant-sur-lattachement-et-leur-impact-sur-la-qualite. Actualisé : Juin 2020. Consulté le 11 juillet 2020.