Retour aux publications récentes

Programmes communautaires de soutien aux parents

Carol M. Trivette, Ph.D., Carl J. Dunst, Ph.D.

Orelena Hawks Puckett Institute, États-Unis

Décembre 2014, 3e éd.

Introduction

La forme et la fonction des programmes communautaires de soutien parental sont différentes de celles des programmes traditionnels de soutien parental.1 Dans le cadre de cette recension, les programmes de soutien parental sont définis comme étant des initiatives communautaires visant à promouvoir la grande quantité de ressources et le soutien aux parents afin de renforcer le fonctionnement et d’améliorer la croissance et le développement des jeunes enfants.

Le principal objectif des programmes de soutien parental est de fournir le soutien et l’information nécessaires pour aider les parents à développer leurs capacités et leurs compétences.2,3 Les recherches indiquent que, pour ce faire, le personnel doit utiliser des pratiques centrées sur la famille plutôt que sur le professionnel et axées sur le renforcement des capacités plutôt que sur la création d’une dépendance.4,5,6,7 Les caractéristiques clés des pratiques centrées sur la famille sont : traiter la famille avec dignité et respect; fournir un soutien individuel, flexible et sensible; partager l’information afin que les familles puissent prendre des décisions éclairées; s’assurer que les familles puissent choisir parmi les interventions possibles; et enfin, fournir les ressources et le soutien nécessaires aux parents afin qu’ils puissent prendre soin de leurs enfants pour que chacun d’eux obtienne  les meilleurs résultats possibles.8,9,10,11

Les programmes de visites à domicile et les programmes de soutien communautaire aux parents sont deux approches différentes qui visent à améliorer les habiletés des parents afin qu’ils puissent  soutenir le développement de leurs enfants.12 Cette recension examine les preuves de l’efficacité des programmes communautaires de soutien parental. Les programmes de soutien parental ayant principalement recours aux visites à domicile pour fournir des services sur l’éducation des enfants sont décrits ailleurs.2,13

Sujet

Les programmes de soutien aux parents visent à soutenir et à renforcer certaines habiletés parentales existantes et à promouvoir le développement de nouvelles compétences afin que les parents disposent des connaissances et des habiletés nécessaires inhérentes aux responsabilités entourant l’éducation des enfants, et qu’ils offrent à leurs enfants des expériences et des occasions favorisant leur apprentissage et leur développement.14 Ces programmes comportent généralement les caractéristiques suivantes : un accès universel, un soutien précoce pour les  familles et une participation familiale à tous les niveaux du fonctionnement du programme.15 Ces programmes organisent souvent diverses activités sur l’art d’être parent, y compris, mais pas uniquement, des groupes de jeu parent-enfant, des cours d’information et des groupes de soutien destinés aux parents, du matériel sur les habilités parentales et du soutien individualisé pour répondre aux préoccupations particulières sur l’éducation des enfants ou aux questions spécifiques des parents. Un autre aspect important de ces programmes consiste à fournir d’autres types de ressources et de soutien, ou à aider les parents à y accéder, comme des ressources médicales ou des services de garde.16,3

Les programmes de soutien communautaire aux parents partent de l’hypothèse que si les parents reçoivent du soutien concernant les conduites parentales ainsi que d’autres types de soutien et s’ils ont accès à des ressources, ils sont plus susceptibles d’avoir une meilleure opinion d’eux­-mêmes et de leurs habiletés parentales. Ils pourront ensuite interagir avec leurs enfants afin d’encourager et d’améliorer leur développement.3 Bronfenbrenner,16 Cochran17 et d’autres18,19 ont remarqué que les connaissances et les compétences en matière de conduites parentales s’acquièrent et sont renforcées en fonction de l’aide et des conseils fournis par les membres du réseau social formel et informel. L’amélioration ou la compromission de la confiance et des compétences parentales dépendent en grande partie de la façon dont l’aide est offerte et dispensée.20,3,21,6 Par conséquent, les efforts visant à fournir le soutien et les ressources aux parents doivent viser à améliorer les compétences parentales plutôt qu’à les diminuer. L’amélioration de ces compétences parentales et de la confiance en la capacité d’élever les enfants est un des principaux objectifs des pratiques d’aide centrées sur le développement des capacités.

Pratiques d’aide centrées sur le développement des capacités

Le personnel des programmes communautaires de soutien aux parents utilise les pratiques d’aide centrées sur le développement des capacités afin de fournir du soutien aux parents. Ces intervenants aident les membres de la famille à acquérir les habiletés pour obtenir des ressources, du soutien et des services. Les pratiques d’aide sur le développement des capacités soutiennent et améliorent la compétence et la confiance des parents pour encourager le développement de leurs jeunes enfants, y compris leur développement social et affectif.22,5

Il y a deux dimensions aux pratiques d’aide centrées sur le développement des capacités : l’aide relationnelle et participative.23,24,25,6 Les pratiques relationnelles comprennent les comportements habituellement associés à l’aide effective  (compassion, écoute active, etc.) et les attributions positives du personnel quant aux aptitudes des participants au programme. Les pratiques d’aide participatives comprennent les comportements qui nécessitent des choix et prises de décision des participants au programme et qui impliquent de manière significative les participants à se procurer ou  à obtenir les ressources et soutiens désirés.

Problème

L’amélioration et le renforcement des capacités parentales et du développement social et affectif des jeunes enfants sont des répercussions importantes des programmes communautaires de soutien parental. Les planificateurs de programmes de soutien parental énoncent souvent implicitement plutôt qu’explicitement la relation entre les actions du personnel du programme (les activités et la pratique) et la façon dont les parents améliorent le développement social et affectif de leurs jeunes enfants. Cet article comporte de l’information sur les données empiriques qui ont trait à la relation entre les pratiques d’aide centrées sur le développement  des capacités, la confiance et les compétences parentales, ainsi que le comportement et le développement social et affectif des jeunes enfants.

Contexte de la recherche

La plupart des programmes de soutien destinés aux parents comportent des interventions individualisées à multiples facettes pour répondre aux préoccupations et aux besoins changeants des parents. Bien que l’objectif de plusieurs études ne soit pas de distinguer ni d’analyser les effets de ces interventions, il est toutefois  possible de le faire en tenant compte des caractéristiques des donneurs de soins. On peut ainsi identifier les caractéristiques les plus importantes des programmes de soutien familial.

Questions clés pour la recherche

Les questions clés pour la recherche sont les suivantes :

  1. Est-ce que l’approche centrée sur la famille et sur le renforcement des capacités améliore la confiance du parent et son sentiment de compétence relativement à ses habiletés parentales?
  2. Est-ce que les programmes de soutien parental améliorent les habiletés des parents à interagir avec leurs jeunes enfants d’une façon qui permet à ces derniers de bien se développer sur les plans social et affectif?

Recherche récente

Un certain nombre de recherches de recensions et de synthèses publiées ont examiné la relation entre les pratiques d’aide familiale et leurs effets sur les parents, la famille et les enfants.26,22,27,5,28,29,30,31 Les études dans ces recensions et synthèses utilisaient différentes mesures d’aide familiale sur le développement des capacités, dont plusieurs ont évalué soit les pratiques d’aide relationnelles ou participatives ou les deux. Dans ces études de recensions et de synthèses, les effets sur les parents, l’enfant et la famille incluaient la satisfaction des participants par rapport à la personne qui offrait l’aide, à son programme, à l’utilité de son programme, au soutien social et aux ressources, au fonctionnement des parents et de la famille, aux capacités parentales, au comportement et au développement de l'enfant. Plusieurs de ces synthèses incluaient des mesures de croyances en l’auto-efficacité, où les chercheurs examinaient à quel point la relation entre les pratiques d’aide et les résultats de l’étude étaient influencée par les évaluations des croyances.22,5

Pratiques d’aide sur le développement des capacités

Les résultats dans la majorité des synthèses de recherches indiquent que les pratiques d’aide sur le développement des capacités sont liées à de nombreuses répercussions positives concernant les parents, la famille, la relation parent-enfant et l’enfant.22,27,5 Tant les pratiques d’aide relationnelles que participatives étaient liées à la satisfaction des participants par rapport au programme et au soutien des intervenants, aux ressources du programme, au soutien formel et informel, au bien-être des parents et de la famille, au fonctionnement familial et au comportement et au développement de l'enfant. La nature de la relation entre les pratiques d’aide, les capacités parentales et le comportement socio-affectif de l’enfant aide à expliquer comment les programmes de soutien parental influencent ces résultats.

Confiance, compétence et plaisir des parents

Plusieurs synthèses de recherches ont examiné les façons dont les pratiques d’aide centrées sur le développement des capacités sont liées aux différents aspects du comportement des pratiques parentales.26,22,27,5 Les mesures du comportement des parents qui éduquent leurs enfants incluaient la compétence parentale, la confiance parentale et le plaisir parental. Les effets aussi bien directs qu’indirects des pratiques d’aide sur le comportement des parents qui éduquent les enfants ont été examinés. Pour leur part, les effets indirects étaient déterminés en utilisant les croyances en l’auto-efficacité comme médiateur. Les résultats montrent que les pratiques d’aide ont des effets directs et indirects sur la confiance, la compétence et le plaisir parentaux, lorsque la force de la relation est plus grande que les effets indirects modifiés par les croyances en l’auto-efficacité. De plus, les pratiques d’aide participative (comparées à celles relationnelles) avaient des effets directs et indirects plus forts sur les comportements des parents qui éduquent leurs enfants.

Comportement et développement socio-affectif

Les résultats indiqués dans les mêmes recherches de synthèses ont aussi démontré un lien entre les pratiques des programmes de soutien parental et le développement social et affectif des jeunes enfants.26,22,27,5,28,29 Les mesures du comportement de l'enfant comprenaient une amélioration du comportement socio-affectif positif et une atténuation du comportement socio-affectif négatif de l’enfant. Tant les pratiques d’aide relationnelles que participatives ont des effets directs et indirects sur différents problèmes de comportement de l'enfant. Les croyances des parents en leur auto-efficacité a un effet de médiation sur les influences indirectes des pratiques d’aide sur le comportement socio-affectif de l'enfant.

Conclusions

Désormais, de nombreuses données convaincantes indiquent que les programmes communautaires de soutien parental utilisant une approche centrée sur la famille font augmenter la confiance et le sentiment de compétence des parents. Les pratiques d’aide participatives qui font participer activement les parents, afin qu’ils décident quelles sont les connaissances importantes pour eux et quelle est la façon dont ils souhaitent obtenir l’information dont ils ont besoin, ont les effets les plus positifs sur la confiance et sur le sentiment de compétence des parents.22,5 Les données de la recherche indiquent aussi que le développement social et affectif des jeunes enfants est influencé par la façon dont le personnel du programme a prodigué le soutien parental.24,32

Implications

Les programmes de soutien parental peuvent avoir des effets positifs importants sur le comportement des parents et sur le développement social et affectif des jeunes enfants. Une des caractéristiques clés de ces programmes n’a pas seulement trait à ce qui est offert, mais aussi à la façon dont le soutien est dispensé. L’interaction entre le personnel et les familles doit reposer sur des pratiques d’aide centrées sur le développement des capacités afin d’améliorer les capacités des parents, ce qui leur apporte la compétence et la confiance nécessaires pour interagir avec leurs enfants et pour favoriser le développement socio-affectif de ceux-ci.

Références

  1. Weissbourd B. Family resource and support programs: Changes and challenges in human services. Prevention in Human Services 1990;9(1):69-85.
  2. Comer EW, Fraser MW. Evaluation of six family-support programs: Are they effective? Families in Society 1998;79(2):134-148.
  3. Dunst CJ. Key characteristics and features of community-based family support programs. Chicago, Ill: Family Resource Coalition, Best Practices Project; 1995.
  4. Allen RI, Petr CG. Toward developing standards and measurements for family-centered practice in family support programs. In: Singer GHS, Power LE, Olson AL, eds. Family, community, and disability: Redefining family support. Innovations in public-private partnerships.  Baltimore, MD : Paul H. Brookes Pub. Co; 1996:57-85.
  5. Dunst CJ, Trivette CM, Hamby DW. Research synthesis and meta-analysis of studies of family-centered practices. Asheville, NC: Winterberry Press; 2008. Winterberry Monograph Series.
  6. Trivette CM, Dunst CJ. Capacity-building family-centered helpgiving practices Asheville, NC: Winterberry Press; 2007:1-10 . Winterberry Research Reports.
  7. Wade CM, Milton RL, Matthews JM. Service delivery to parents with an intellectual disability: Family-centered or professionally centered? Journal of Applied Research in Intellectual Disabilities 2007;20(2):87-98.
  8. Dunst CJ. Conceptual and empirical foundations of family-centered practice. In: Illback RJ, Cobb CT, Joseph H Jr, eds. Integrated services for children and families: Opportunities for psychological practice. Washington, DC: American Psychological Association; 1997:75-91.
  9. Dunst CJ. Family-centered practices: Birth through high school. Journal of Special Education 2002;36(3):139-147.
  10. King G, King S, Rosenbaum P, Goffin R. Family-centered caregiving and well-being of parents of children with disabilities: Linking process with outcome. Journal of Pediatric Psychology 1999;24(1):41-53.
  11. Shelton TL, Smith Stepanek J. Family-centered care for children needing specialized health and developmental services. 3rd ed. Bethesda, MD: Association for the Care of Children's Health; 1994.
  12. Family Resource Coalition. Guidelines for family support practice. Chicago, Ill: Family Resource Coalition, Best Practices Project; 1996.
  13. Zercher C, Spiker D. Home visiting programs and their impact on young children. In: Tremblay RE, Barr RG, Peters RDeV, eds. Encyclopedia on Early Childhood Development [online]. Montreal, Quebec: Centre of Excellence for Early Childhood Development; 2004:1-8. Available at: http://www.child-encyclopedia.com/Pages/PDF/Zercher-SpikerANGxp.pdf. Accessed April 20, 2009.
  14. Kagan SL, Weissbourd B, eds. Putting families first: America's family support movement and the challenge of change. San Francisco, CA: Jossey-Bass; 1994.
  15. Canadian Association of Family Resource Programs. Parenting and family supports: Moving beyond the rhetoric together. Ottawa, Ontario: Canadian Association of Family Resource Programs; 2001. Available at: http://www2.frp.ca/PDFDocuments/positionpaper2001.PDF.  Accessed April 20, 2009.
  16. Bronfenbrenner U. The ecology of human development: experiments by nature and design. Cambridge, MA: Harvard University Press; 1979.
  17. Cochran M. Parenting and personal social networks. In: Luster T, Okagaki L, eds. Parenting: An ecological perspective. Hillsdale, NJ: Lawrence Erlbaum Associates; 1993:149-178.
  18. Bornstein MH, ed. Status and social conditions of parenting. Hillsdale, NJ: Lawrence Erlbaum Associates; 1995. Handbook of parenting; vol 3.
  19. Shonkoff JP, Phillips DA, eds. From neurons to neighborhoods: the science of early child development. Washington, DC: National Academy Press; 2000.
  20. Caplan PJ. The new don't blame mother: mending the mother-daughter relationship. New York, NY: Routledge; 2000.
  21. Hewlett SA, West C. The war against parents: what we can do for America's beleaguered moms and dads. Boston, MA: Houghton Mifflin; 1998.
  22. Dunst CJ, Trivette CM, Hamby DW. Family support program quality and parent, family and child benefits. Asheville, NC: Winterberry Press; 2006.  Winterberry Monograph Series
  23. Dunst CJ, Trivette CM. Empowerment, effective helpgiving practices and family-centered care. Pediatric Nursing 1996;22(4):334-337, 343.
  24. Dunst CJ, Trivette CM. Measuring and evaluating family support program quality. Asheville, NC: Winterberry Press; 2005. Winterberry Monograph Series.
  25. Trivette CM, Dunst CJ. Family-centered helpgiving practices. Paper presented at: 14th Annual Division for Early Childhood International Conference on Children with Special Needs. December, 1998: Chicago, IL.
  26. Dempsey I, Keen D. A review of processes and outcomes in family-centered services for children with a disability. Topics in Early Childhood Special Education 2008;28(1):42-52.
  27. Dunst CJ, Trivette CM, Hamby DW. Meta-analysis of family-centered helpgiving practices research. Mental Retardation and Developmental Disabilities Research Reviews 2007;13(4):370-378.
  28. King S, Teplicky R, King G, Rosenbaum P. Family-centered service for children with cerebral palsy and their families: A review of the literature. Seminars in Pediatric Neurology 2004;11(1):78-86.
  29. O'Brien M, Dale D. Family-centered services in the neonatal intensive care unit: A review of research. Journal of Early Intervention 1994;18(1):78-90.
  30. Rosenbaum P, King S, Law M, King G, Evans J. Family-centred service: A conceptual framework and research review. Physical and Occupational Therapy in Pediatrics 1998;18(1):1-20.
  31. Shields L, Pratt J, Davis LM, Hunter J. Family-centred care for children in hospital. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007;1:4811.
  32. Layzer JI, Goodson BD, Bernstein L, Price C. National evaluation of family support programs: Final report. Cambridge, MA: Abt Associates; 2001. The Meta-Analysis; vol A 

Pour citer cet article :

Trivette CM, Dunst CJ. Programmes communautaires de soutien aux parents. Dans: Tremblay RE, Boivin M, Peters RDeV, eds. Tremblay RE, éd. thème. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants [en ligne]. http://www.enfant-encyclopedie.com/habiletes-parentales/selon-experts/programmes-communautaires-de-soutien-aux-parents. Actualisé : Décembre 2014. Consulté le 13 octobre 2019.