Partager:

Les enfants sont affectés par le divorce ou la séparation de plusieurs manières. À court terme, ils peuvent vivre des émotions intenses et ressentir un conflit de loyauté. Les enfants de moins de 4 ans sont particulièrement sensibles, car ils traversent une période développementale caractérisée par de nombreux changements sur les plans cognitif, émotionnel et social. 

Les parents doivent d’abord et avant tout porter attention aux besoins de leurs enfants :

  • Les enfants de moins de 3 ans bénéficieront de soins prévisibles et de contacts fréquents, même s’ils sont brefs, avec leurs deux parents. 

  • Il est essentiel pour les parents de favoriser une bonne communication et de faire preuve de sensibilité et d’ouverture face aux émotions de l’enfant ainsi que d’une certaine flexibilité dans leurs pratiques parentales. 

La plupart des enfants ne souffrent pas de conséquences à long terme du divorce ou de la séparation, mais, pour certains d’entre eux, les conséquences possibles (p. ex., troubles de santé mentale, abus de substance, délinquance et grossesse à l’adolescence) témoignent du besoin d’un meilleur soutien pour les parents et de bonnes interventions pour les enfants touchés.