Partager:

Au cours des dernières années, les programmes américains et canadiens d’aide sociale ont été réformés afin d’encourager les parents à faible revenu à trouver des emplois et à demeurer sur le marché du travail.

Les programmes qui incitent les mères à travailler et qui améliorent le revenu familial ont de faibles répercussions sur les enfants âgés de 2 à 5 ans. Ces répercussions sont cependant positives, notamment sur les aptitudes cognitives, le comportement, la santé et le bien-être familial. Toutefois, les programmes ont eu une incidence négative sur les enfants de moins de neuf mois dont la mère travaillait à temps plein. 

Malgré la réforme des programmes d’aide sociale, les enfants provenant d’une famille à faible revenu continuent de moins bien réussir à l’école et d’éprouver plus de problèmes de comportement que leur mère reçoive ou pas des prestations. Cela suggère que les politiques de réforme des programmes d’aide sociale devraient également être évaluées et adaptées en tenant compte des répercussions chez les enfants.