Retour aux publications récentes

Services à la petite enfance et impacts sur le développement des jeunes enfants

Ellen S. Peisner-Feinberg, Ph.D.

FPG Child Development Institute, University of North Carolina at Chapel Hill, États-Unis

Février 2007, 2e éd.

Introduction

Au cours des dernières décennies, le recours aux services à la petite enfance, y compris les services en installation et en milieu familial, a augmenté en même temps que le taux de participation au marché du travail des femmes qui ont de jeunes enfants. Une grande majorité de jeunes enfants vivent désormais une expérience en service avant leur entrée à l’école : les taux d’enfants d’âge préscolaire qui fréquentent les services sont maintenant plus élevés que ceux des nourrissons et des trottineurs. Des estimations récentes indiquent qu’aux États-Unis, presque les deux tiers de tous les enfants de trois à cinq ans fréquentent régulièrement une forme ou une autre de service à la petite enfance avant la maternelle.1 Étant donné ces taux élevés d’utilisation des services, les parents et les professionnels ont cherché à comprendre l’impact de ces expériences sur le développement social et cognitif des enfants.

Sujet

Parce que le développement des enfants est influencé par les multiples environnement qu’ils rencontrent,2 y compris les services à la petite enfance en milieu familial et en installation, les chercheurs s’intéressent de plus en plus aux effets de ces expériences sur le développement des enfants. De plus, aux États-Unis, la qualité moyenne rapportée des services est inférieure aux normes recommandées par les professionnels de la petite enfance,3-6 ce qui provoque des inquiétudes sur la façon dont la qualité de tels environnements affecte le développement des enfants. En lien avec l’intérêt répandu pour la promotion des aptitudes nécessaires pour entrer à l’école, un certain nombre de recherches ont examiné à quel point des variations de la qualité des expériences préscolaires ont une influence sur les aptitudes cognitives et les habiletés sociales des enfants pendant la période préscolaire, pendant la transition à l’école et pendant les années au primaire. L’étude de la qualité des services a mesuré une variété de facteurs, incluant les pratiques en classe (par exemple, le matériel, les activités et l’organisation quotidienne), les relations enseignant-enfant (par exemple la sensibilité de l’enseignant, leur relation chaleureuse et proche avec l’enfant) et les compétences de l’enseignant (par exemple éducation et niveaux de formation).

Problèmes

La question de la sélection des familles constitue une des difficultés lorsque l’on étudie l’impact de la qualité des services à la petite enfance. Les familles choisissent le service qu’elles utilisent et les familles qui présentent des caractéristiques différentes peuvent choisir différents types et qualités de services. Les études ont particulièrement suggéré que les familles socioéconomiquement favorisées ont tendance à choisir des services de meilleure qualité pour leurs enfants.7-10 En conséquence, il n’est peut-être pas possible de départager totalement les effets développementaux de la qualité des soins des effets engendrés par les facteurs familiaux. Bien que des études plus récentes aient apporté des correctifs d’ordre statistique pour ces facteurs de sélection des familles, elles peuvent avoir sous-estimé les effets de la qualité des services quand les deux sont hautement corrélés.

Une deuxième difficulté dans ce domaine de recherche concerne le besoin d’études longitudinales qui comprennent aussi différents niveaux de qualité de services et des échantillons représentatifs de tailles adéquates afin d’examiner les effets à plus long terme de la qualité des services sur le développement de l’enfant. Bien qu’il existe quelques études (notamment celles du National Institute of Child Health and Human Development Study of Early Child Care; et the Cost, Quality, and Child Outcomes in Child Care Centers Study), les dépenses et la complexité qui accompagnent un tel type de recherche limitent la disponibilité de telles données.

Contexte de la recherche

Les preuves concernant les effets des soins non parentaux préscolaires sur le développement des enfants proviennent de deux domaines de recherche distincts – les programmes d’intervention précoce pour les enfants à risque et les services courants dans la communauté. Bien que plusieurs études aient exploré les effets longitudinaux des programmes d’intervention précoces, peu d’entre elles ont examiné les effets sur les enfants qui fréquentent les programmes de services dans la communauté lorsque ces enfants effectuent la transition du préscolaire à l’école primaire. Plusieurs études sur les programmes d’intervention précoce ont découvert des effets positifs sur le développement cognitif et sur la réussite scolaire qui perdurent jusqu’à la troisième ou la quatrième année, et même plus longtemps jusqu’à l’adolescence et à l’âge adulte en ce qui concerne des indicateurs plus larges de réussite scolaires, comme le redoublement, le placement en éducation spécialisée, le nombre total d’années d’éducation et le rendement intellectuel.9-15 Ces programmes d’intervention précoce étaient généralement de qualité élevée, très intensifs et représentaient des programmes modèles et bien que ces études démontrent clairement les effets positifs durables de tels programmes préscolaires, elles ne reflètent pas les expériences typiques de la plupart des enfants fréquentant un service à la petite enfance.

Un deuxième domaine de recherche porte sur les effets des programmes de services courants dans la communauté, dont la qualité des expériences fournies peut varier énormément. Plus précisément, une abondante documentation de recherche s’est développée au cours des deux dernières décennies. Elle a examiné les effets de la qualité des services préscolaires sur le développement social, cognitif et émotif des enfants. Les recherches ont inclus des échantillons de programmes qui existent dans une communauté donné, par opposition aux programmes modèles compris dans les études sur l’intervention précoce. Les preuves les plus solides proviennent des études qui ont porté sur les effets de la qualité des services après avoir tenu compte des différentes caractéristiques inhérentes au contexte de l’enfant et de la famille, comme le statut socioéconomique, l’éducation maternelle, la structure familiale, le sexe ou l’appartenance ethnique, en vue de mettre en contexte les différences reliées à la fois à la sélection du service et au développement de l’enfant.

Questions clés pour la recherche

Les questions importantes concernant la recherche dans ce domaine sont :

  1. Y a-t-il un lien entre le niveau de qualité des services préscolaires et le développement cognitif et social des enfants?
  2. Pendant combien de temps les influences de la qualité des services sont-elles évidentes?
  3. Existe-t-il des effets différentiels de la qualité des services sur les résultats en matière de développement pour les enfants provenant de différents milieux?

Récents résultats de recherche

Des recherches ont été effectuées aux États-Unis ainsi que dans d’autres pays, y compris au Canada, dans les Bermudes et en Suède afin d’explorer les questions concernant les effets de la qualité des services sur le développement des enfants, pendant les années préscolaires et à long terme, jusqu’à l’école primaire. Les études dont il est question ci-dessous se sont penchées sur les effets de la qualité des services après correction des facteurs de sélection des familles, afin de décortiquer les relations entre la sélection des services d’un type ou d’une qualité spécifiques  et les effets des services en soi.

Bien qu’il existe peu d’études longitudinales, plusieurs recherches ont trouvé des associations positives entre la qualité des services et le développement cognitif ainsi que les habiletés sociales pendant les années préscolaires.3,5,8,16-26 Ces études suggèrent que les enfants qui fréquentent des services de meilleure qualité pendant les années préscolaires manifestent de meilleures habiletés sociales et aptitudes cognitives pendant cette période, après avoir pris en compte les différences des caractéristiques du contexte familial qui sont aussi reliées au développement de l’enfant.

Quelques études se sont penchées de façon longitudinale sur la question des services pour les enfants d’âge préscolaire et ont examiné les influences à long terme de la qualité des services sur le développement social et cognitif. Certaines études ont découvert des associations positives modestes entre la qualité des services préscolaires et les habiletés cognitives des enfants d’âge scolaire.27,28 Ces études ont découvert moins d’associations à long terme en matière de développement social, bien que certaines aient trouvé qu’une meilleure qualité des services était reliée à plus de comportements positifs et à moins de problèmes de comportement pendant les années d’école primaire.29,30 

Bien que la plupart des études aient découvert des influences de la qualité des services sur les comportements des enfants, quelques-unes ont trouvé de faibles effets en matière de développement cognitif ou social pendant les années préscolaires,17,30-32 ainsi qu’à long terme, jusqu’à l’école primaire. 33,34 L’absence d’effets dans ces études peut s’expliquer par les questions d’échantillonnage dans certains cas (écarts restreints de qualité de services et/ou échantillons de taille relativement petite) ou par les résultats mesurés dans d’autres études (par exemple, très faible fréquence de comportements tels que le retrait social).

Une autre question intéressante est celle de savoir si les effets de la qualité des services sont plus élevés chez certains groupes d’enfants, comme ceux qui peuvent déjà être plus à risque d’un développement moins optimal. Seulement quelques études reliant la qualité des services et les résultats préscolaires des enfants ont examiné cette question, et moins d’études ont suivi les enfants jusqu’à l’école primaire. Dans ce domaine, les résultats sont mixtes, ils comprennent quelques preuves d’effets plus marqués pour les enfants à plus haut risque pendant les années préscolaires20,35-37 et scolaires,28 bien que ces différences n’aient pas été trouvées de façon cohérente pour tous les domaines étudiés. Par opposition, d’autres études n’ont découvert aucun effet différentiel de la qualité des services pour les enfants à plus haut risque.21,23 Cependant, étant donné la probabilité que les enfants à plus haut risque puissent fréquenter des services de qualité plus faible, cette question mérite davantage de considération.

Conclusions

Les preuves fournies par la recherche soutiennent l’affirmation selon laquelle les services de meilleure qualité sont reliés à un meilleur développement cognitif et social pour les enfants. Alors que les effets de la qualité des services sont faibles à modérés, on les retrouve même après correction des facteurs de sélection des familles reliés à la qualité des services et au développement des enfants. De nombreuses études ont découvert des effets à court terme de la qualité des services sur le développement cognitif, social et émotif des enfants pendant les années préscolaires. On a aussi trouvé des effets à long terme qui durent jusqu’à l’école primaire, bien que moins d’études longitudinales aient examiné cette question. De plus, ces résultats indiquent que la qualité des services a des influences importantes pour les enfants de tous les milieux. Bien que certaines études aient découvert des effets plus importants pour les enfants de milieux moins favorisés (ce qui suggère que cette question puisse être encore plus cruciale pour les enfants qui sont déjà à plus haut risque d’échec scolaire), les découvertes indiquent que la qualité des services a aussi une influence sur les enfants de milieux plus favorisés.

Implications

Dans l’ensemble, ces résultats suggèrent que les politiques qui favorisent des services de bonne qualité pendant les années préscolaires sont importantes pour tous les enfants. D’autres recherches suggèrent que les services de bonne qualité coûtent cher à offrir; ils sont associés à du personnel bien formé et bien éduqué, à des ratios enfants-personnel bas, à de faibles taux de roulement de personnel, à de bons salaires et à des dirigeants efficaces. 3,4,38 Étant donné les coûts élevés des services de qualité ainsi que leur rareté, on doit considérer la disponibilité et l’aspect abordable des services. Les politiques les plus fructueuses devront prendre tous ces facteurs en compte pour que des services de qualité constituent une option réaliste pour tous les enfants. Étant donné les taux élevés de recours aux services à la petite enfance pendant les années préscolaires, un tel investissement serait une bonne voie à explorer pour améliorer les aptitudes des enfants leur permettant d’être bien préparé à l’école et d’y réussir.

Références

  1. West J, Wright D, Hausken EG. Child care and early education program participation of infants, toddlers, and preschoolers. Washington, DC:  US Department of Education, National Center for Education Statistics; 1995.  Disponible sur le site: http://nces.ed.gov/pubsearch/pubsinfo.asp?pubid=95824.  Page consultée le 21 janvier 2004.
  2. Bronfenbrenner U, Morris PA. The ecology of developmental processes. In: Lerner RM, ed. Handbook of child psychology: Theoretical models of human development. Vol 1. New York, NY: Wiley; 1998. Damon W, ed. Handbook of child psychology: 993-1028
  3. Whitebook M, Howes C, Phillips D. Who cares? Child care teachers and the quality of care in America.  Final report of the National Child Care Staffing Study.  Oakland, Calif: Child Care Employee Project; 1989.
  4. Cost, Quality, and Outcomes Study Team.  Cost, quality and child outcomes in child care centers.  Denver, Colo:  Economics Department, University of Colorado at Denver; 1995.
  5. Kontos S, Howes C, Shinn M, Galinsky E.  Quality in family child care & relative care.  New York, NY: Teachers College Press; 1995.
  6. Characteristics and quality of child care for toddlers and preschoolers.  Applied Developmental Sciences 2000;4(3):116-135.
  7. Lazar I, Darlington R, Murray H, Royce J, Snipper A.  Lasting effects of early education:  A report from the Consortium for Longitudinal Studies.  Monographs of the Society for Research in Child Development 1982;47(2 suppl. 3):1-151.
  8. Dunn L. Proximal and distal features of day care quality and children’s development. Early Childhood Research Quarterly 1993;8(2):167-192.
  9. Schweinhart LJ, Barnes HV, Weikart DP.  Significant benefits: The High/Scope Perry Preschool Study through age 27. Ypsilanti, Mich: High/Scope Press; 1993.
  10. Burchinal MR, Nelson L.  Family selection and child care experiences:  Implications for studies of child outcomes. Early Childhood Research Quarterly 2000;15(3):385-411.
  11. Campbell FA, Ramey CT.  Effects of early intervention on intellectual and academic achievement: A follow-up study of children from low-income families.  Child Development 1994;65(2):684-698.
  12. Burchinal MR, Campbell FA, Bryant DM, Wasik BH, Ramey CT. Early intervention and mediating processes in cognitive performance of children of low-income African American families. Child Development 1997;68(5):935-954.
  13. Ramey CT, Campbell FA, Burchinal M, Skinner M, Gardner D, Ramey SL. Persistent effects of early childhood education on high-risk children and their mothers.  Applied Developmental Sciences 2000;4(1):2-14.
  14. Campbell FA, Pungello EP, Miller-Johnson S, Burchinal M, Ramey CT. The development of cognitive and academic abilities: Growth curves from an early childhood educational experiment. Developmental Psychology 2001;37(2):231-242.
  15. Campbell FA, Ramey CT, Pungello EP, Miller-Johnson S, Sparling  JJ. Early childhood education: Young adult outcomes from the Abecedarian Project.  Applied Developmental Science 2002;6(1):42-57.
  16. Phillips D, McCartney K, Scarr S. Child care quality and children's social development.  Developmental Psychology 1987;23(4):537-543.
  17. Kontos SJ. Child care quality, family background, and children’s development. Early Childhood Research Quarterly 1991;6(2):249-262.
  18. Schliecker E, White DR, Jacobs E. The role of day care quality in the prediction of children’s vocabulary. Canadian Journal of Behavioural Science 1991;23(1):12-24.
  19. Bryant DM, Burchinal M, Lau LB, Sparling JJ. Family and classroom correlates of Head Start children’s developmental outcomes.  Early Childhood Research Quarterly 1994;9(3-4):289-304.
  20. Peisner-Feinberg ES, Burchinal MR.  Relations between preschool children’s child care experiences and concurrent development:  The Cost, Quality, and Outcomes Study.  Merrill-Palmer Quarterly 1997;43(3):451-477.
  21. National Institute of Child Health and Human Development Early Child Care Research Network.  Early child care and self-control, compliance, and problem behavior at 24 and 36 months.  Child Development 1998;69(4):1145-1170.
  22. Burchinal MR, Roberts JE, Riggins R, Zeisel SA, Neebe E, Bryant D. Relating quality of center-based child care to early cognitive and language development longitudinally.  Child Development 2000;71(2):338-357.
  23. National Institute of Child Health and Human Development Early Child Care Research Network. The relation of child care to cognitive and language development. Child Development 2000;71(4):960-980.
  24. Clarke-Stewart KA, Lowe-Vandell D, Burchinal M, O’Brien M, McCartney K.  Do regulable features of child-care homes affect children's development?  Early Childhood Research Quarterly 2002;17(1):52-86.
  25. National Institute of Child Health and Human Development Early Child Care Research Network. Early child care and children's development prior to school entry:  Results from the NICHD Study of Early Child Care.  American Educational Research Journal 2002;39(1):133-164.
  26. National Institute of Child Health and Human Development Early Child Care Research Network. Does quality of child care affect child outcomes at age 4 1/2?  Developmental Psychology 2003;39(3):451-469.
  27. Broberg AG, Wessels H, Lamb ME, Hwang CP. Effects of day care on the development of cognitive abilities in 8-year-olds:  A longitudinal study.  Developmental Psychology 1997;33(1):62-69.
  28. Peisner-Feinberg ES, Burchinal MR, Clifford RM, Culkin ML, Howes C, Kagan SL, Yazejian N.  The relation of preschool child-care quality to children’s cognitive and social developmental trajectories through second grade. Child Development 2001;72(5):1534-1553.
  29. Jacobs EV, White DR.  The relationship of child-care quality and play to social behavior in the kindergarten.  In: Goelman H,  Jacobs E, eds. Children’s play in child care settings.  Albany, NY:  State University of New York Press; 1994:85-101.
  30. Clarke-Stewart KA, Gruber CP. Day care forms and features.  In: Ainslie RC, ed. The child and the day care setting.  New York, NY:  Praeger; 1984:35-62.
  31. Goelman H, Pence AR.  Effects of child care, family and individual characteristics on children’s language development: The Victoria day care research project.  In: Phillips DA, ed. Quality in child care: What does the research tell us?  Washington, DC:  National Association for the Education of Young Children; 1987.
  32. Kontos S, Fiene R.  Child care quality, compliance with regulations, and children’s development:  The Pennsylvania Study.  In: Phillips DA, ed. Quality in child care:  What does the research tell us? Washington, DC:  National Association for the Education of Young Children; 1987.
  33. Chin-Quee DS, Scarr S. Lack of early child care effects on school-age children’s social competence and academic achievement.  Early Development and Parenting  1994;3(2):103-112.
  34. Deater-Deckard K, Pinkerton R, Scarr S.  Child care quality and children’s behavioral adjustment:  A four-year longitudinal study.  Journal of Child Psychology and Psychiatry and Allied Disciplines 1996;37(8):937-948.
  35. Burchinal MR, Peisner-Feinberg ES, Bryant DM, Clifford RM. Children’s social and cognitive development and child-care quality:  Testing for differential associations related to poverty, gender, or ethnicity.  Applied Developmental Science 2000;4(3):149-165.
  36. Hagekull B, Bohlin G. Day care quality, family and child characteristics and socioemotional development.  Early Childhood Research Quarterly 1995;10(4):505-526.
  37. National Institute of Child Health and Human Development Early Child Care Research Network. The interaction of child care and family risk in relation to child development at 24 and 36 months.  Applied Developmental Science 2002;6(3):144-156.
  38. Phillipsen LC, Burchinal MR, Howes C, Cryer D. The prediction of process quality from structural features of child care.  Early Childhood Research Quarterly 1997;12(3):281-303.

Pour citer cet article :

Peisner-Feinberg ES. Services à la petite enfance et impacts sur le développement des jeunes enfants. Dans: Tremblay RE, Boivin M, Peters RDeV, eds. Bennett J, éd. thème. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants [en ligne]. http://www.enfant-encyclopedie.com/services-la-petite-enfance-education-et-accueil-des-jeunes-enfants/selon-experts/services-la-petit-0. Actualisé : Février 2007. Consulté le 7 décembre 2019.