Sommeil


Est-ce important ?

Synthèse des textes d'experts - Mars 2013

Éditrice au développement du thème : Dominique Petit, Ph.D., Université de Montréal, Canada

Les habitudes de sommeil non désirées sont caractérisées par des cycles sommeil-éveil perturbés, inadéquats et non réparateurs. Elles comprennent notamment la résistance au coucher, de nombreux éveils nocturnes et des troubles du sommeil (p. ex., le somnambulisme ou l’incontinence au lit) qui demandent des interventions comportementales, des chirurgies ou des traitements pharmacologiques. Les habitudes de sommeil non désirées sont très fréquentes pendant la petite enfance et touchent de 20 % à 30 % des enfants d’âge préscolaire. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un phénomène bénin et temporaire qui ne nécessite pas d’intervention. Toutefois, les troubles du sommeil graves peuvent persister s’ils ne sont pas traités, ce qui peut empêcher les parents de bien jouer leur rôle auprès des jeunes enfants et nuire à divers aspects du développement chez les enfants. Plus particulièrement, les troubles du sommeil constituent une source importante de détresse pour les familles. Les parents fatigués le jour peuvent subir des perturbations de l’humeur et éprouver de la difficulté à bien élever leurs enfants. De plus, les enfants qui dorment mal ou pas assez pourraient ne pas se développer adéquatement sur les plans cognitif (langage et apprentissage), comportemental (hyperactivité et irritabilité), émotionnel (régulation des émotions négatives et maîtrise de soi) et physique (poids nuisible à la santé). Par conséquent, les habitudes de sommeil saines sont essentielles, et la détection ainsi que les interventions en bas âge chez les enfants souffrant de troubles du sommeil s’imposent.

 

Voir aussi...

Pour votre information 

Certains documents sont offerts en format
PDF. Pour télécharger gratuitement le
logiciel Acrobat Reader, cliquez ici.